Navigation


 Les articles de BdP


 Retour au forum

Boulevard Des Passions, le Forum.   

Les défis d'Arabella - Longhope Abbey #2 de Mia Vincy

Zazazoo | Publié le dim 5 Déc 2021 - 13:22 | 1190 Vues

Après un très bon premier tome, voici donc le deuxième roman de la série "Longhope Abbey", de Mia Vincy.

Ce tome joue la carte de la relation amour/haine, une dynamique que j'aime particulièrement lire, et qui est franchement réussie ici. Arabella et Guy sont destinés à se marier depuis le berceau ou presque, leurs pères respectifs en ayant décidé ainsi ; seulement, ni l'un ni l'autre ne veut de ce mariage, ils se détestent cordialement et ne manquent pas une occasion de le faire savoir à l'autre, bien évidemment sans prendre de gants ! Les personnages se retrouvent après une séparation de huit ans, la détestation mutuelle est toujours aussi féroce, seulement cette fois, ils vont être amenés à passer plus de temps ensemble, ce qui leur laissera le champ libre pour s'asticoter tant et plus. Ni Guy ni Arabella ne retient ses coups en matière de vacherie, ils veulent toujours avoir le dernier mot et sont tous les deux très fiers. Arabella passe pour une femme orgueilleuse, froide et égoïste aux yeux de Guy, seulement, nous, lecteurs, voyons l'envers du décor, et il faudra du temps à notre héros pour s'en apercevoir lui aussi.

Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce roman, c'est que l'héroïne reste constante du début à la fin du roman, sa personnalité ne va pas changer pour les beaux yeux du héros, elle ne va pas s'adoucir ou devenir une bécasse à son contact. Et lui va progressivement apprendre à apprécier et même aimer ces facettes d'elle qui l'insupportaient jusqu'ici. L'autrice a vraiment joué le jeu jusqu'au bout, et je ne peux que saluer ce choix pertinent et très réussi. La romance m'a également beaucoup plue, parce qu'elle m'a paru réaliste, et  cohérente avec les personnages, qui se défont progressivement de leurs préjugés l'un vis-à-vis de l'autre, qui s'affranchissent des attentes familiales et qui s'attachent à l'autre pour ce qu'il es, alors même que jusque là, c'est pour ces raisons-là (ou du moins en partie) qu'ils se détestaient.

C'est aussi un roman qui met en lumière l'absence totale de liberté et de libre-arbitre des femmes de cette époque, certes elles sont aristocrates et ont "la belle vie", mais il n'empêche que la seule attente que leur famille et la société ont d'elle est de donner des héritiers, des garçons, évidemment ! Et à cet égard, j'ai trouvé le père de l'héroïne particulièrement odieux, comme si sa fille, puisque déjà elle avait la tare d'être née femme, devait en guise de compensation, donner une sorte de retour sur investissement, à savoir fournir un héritier mâle (au minimum !).

Mon seul bémol se portera sur le sort réservé à Sculthorpe, le méchant de l'histoire, car ce qui le concerne sur la fin du livre est un peu trop rapide et commode à mon goût ...

Hormis cela, j'ai vraiment passé un très bon moment avec ce roman, Mia Vincy fait partie de ces autrices que j'ai envie de suivre, et qui renouvelle avec brio le genre bien codé de la romance historique, en lui insufflant une bonne dose de féminisme !

Retrouvez le résumé et d'autres avis sur BdP !

À propos de l'auteur