Navigation


 Les articles de BdP


 Retour au forum

Boulevard Des Passions, le Forum.   

Un diable d'Écossais - Les MacTaggert #2 de Suzanne Enoch

Swolen | Publié le dim 4 Juil 2021 - 15:51 | 813 Vues

Ce second tome nous permet de découvrir le mystère qu’est Aden. Le plus secret des trois frères, celui qui s’évapore toute la nuit, sans que quiconque ne sache où il se trouve. Il était également dépeint comme un joueur invétéré dans le premier tome.

Le cadet des MacTaggert a bien compris qu’il était inutile de lutter contre le marché passé entre ses parents. Il doit se marier avec une anglaise, et il compte bien en trouver une jolie et pas trop impressionnable.

Son Destin (enfin Eloïse) lui fait croiser le chemin de Miranda Harris, la sœur du fiancé d’Eloïse.
Pour Miranda, Aden est très contrariant. Elle aimerait le placer dans la case des hommes infréquentables : joueur, fourbe, qui aime dépouiller les plus faibles. Mais très rapidement, elle ne peut que constater la complexité de ce personnage, bien différent de ce que sa réputation laisse entendre. Malgré ses manières rudes de highlander, Aden est aussi un cœur tendre, qui se porte volontiers au secours des causes désespérées.

Et justement, peu après leur rencontre, Miranda se retrouve dans une situation insoluble : son frère a perdu une somme astronomique au jeu. En remplacement de cet argent qu’il ne peut rembourser, son créditeur lui demande la main de sa sœur (en sautant la partie cour et accord de la demoiselle bien entendu). L’homme avec lequel il a contracté cette dette est plus vil qu’il n’y parait, ils sont devenus des marionnettes dans un plan plus vaste.

J’ai beaucoup apprécié de retrouver l’humour fin et discret de l’auteure à travers les dialogues et les situations. Elle fait des MacTaggert et de leurs domestiques des personnages mémorables ! Aden est irrésistible, avec son charme de highlander. Il fait preuve de beaucoup d’intelligence et suit son instinct. Il veut Miranda et pas uniquement pour la passion qu’elle éveille en lui.

Miranda subit les dictats de son époque. Même venant d’une bonne famille, elle perd, du jour au lendemain, toute liberté de choix sur son propre avenir. Par chance, elle trouve un allié en la personne d’Aden et tout doucement une relation de confiance se tisse entre eux.
J’aime également la posture de Francesca, une mère qui essaie de se racheter. Et qui est une alliée puissante, même contre la volonté de ses fils.

L’auteure développe une remarquable intrigue, complexe et dont il est difficile de deviner le chemin vers le dénouement. Elle emporte le lecteur dans le milieu des jeux d’argent et des personnalités qui y évoluent. En développant un méchant abjecte.
J’ai senti quelques petites longueurs au milieu du roman, qui s’expliquent par le soin que prend Suzanne Enoch à faire évoluer ses protagonistes, dans leur manière de percevoir l’autre.

Un second tome très réussi, qui met en valeur les notions de compassion et d’entraide. Prochain rendez-vous en septembre pour le tome consacré à Coll !

Plus d'avis sur Boulevard des Passions.

À propos de l'auteur