Navigation


 Les articles de BdP


 Retour au forum

Boulevard Des Passions, le Forum.   

La fille du pirate - Tourmentes #4 de Darlene Marshall

Zazazoo | Publié le jeu 1 Juil 2021 - 22:23 | 847 Vues

Darlene Marshall est de retour avec un tome qui décoiffe, et qui tient toutes ses promesses, au vu de l'enfant espiègle et intrépide qu'était Mattie dans le tome 3 !

Autant vous le dire tout de suite, je trouve qu'avec ce livre, Darlene Marshall frappe très fort et propose à ses lecteurs quelque chose de complètement inédit, que je n'avais jamais lu jusqu'ici. En effet, Mattie est loin de coller au stéréotype de l'héroïne de romance historique. Déjà, c'est une pirate, et ensuite, c'est un capitaine (carrément, oui !) ! C'est un personnage qui est toujours mis en avant par ses compétences, son courage, le combat qu'elle mène, le respect que lui vouent les membres de son bateau et la crainte qu'elle inspire à ses adversaires, du fait de sa réputation légendaire. Elle est rarement désignée comme femme en tant que telle, c'est presque toujours sa fonction qui est mise en avant, et pas son sexe. En somme, le capitaine St Armand est une badass qui renverse complètement les codes et bon sang que c'est rafraichissant !

À l'inverse, c'est le personnage masculin qui passe pour le bellâtre de service, en tout cas au début. Oliver suit un sacré parcours tout au long du livre, et on le voit évoluer et s'affirmer. Au début, c'est quand même difficile de le prendre au sérieux, il est tout pétri de ses certitudes, mais Mattie va complètement chambouler sa vision du monde, et il va aussi se prendre en pleine face la réalité brute et violente de l'esclavage.

La romance est habilement menée, et l'autrice a fait ici des choix audacieux en matière de scènes sensuelles, elle ose des choses que peu d'autrices ont fait jusqu'ici ! Si improbable leur couple semble t-il au début du roman, au final, ils se révèlent être complémentaires et bien assortis.

La question de l'esclavage et les prémices de son abolition sont au centre du roman, ainsi que la question des inégalités raciales. Darlene Marshall s'est visiblement beaucoup documentée, et j'ai trouvé que c'était passionnant (rude et parfois abject, mais passionnant).

Un très bon roman donc, riche et foisonnant, avec un contexte historique extrêmement bien développé, une héroïne comme on n'en voit jamais, et un personnage secondaire nommé Roscoe, complètement givré !

Retrouvez le résumé et les avis sur le forum Boulevard des Passions

À propos de l'auteur