L'année des coquelicots de Gilbert Bordes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'année des coquelicots de Gilbert Bordes

Message  mabi le Dim 16 Mar 2014 - 12:30

L'année des coquelicots
Gilbert Bordes
 ou
Présentation :
" L'année des coquelicots ", c'est l'année terrible de la famille Viallet.
Tout commence début janvier, lorsque Urbain, quarante-cinq ans, directeur financier d'une société, est licencié. Touché au plus profond de son identité, il ne peut plus se supporter. Alors, un jour, il quitte Paris, le bel appartement des Invalides, sa femme et ses enfants. Il arrive, presque par hasard, à Clermont-Ferrand, où il accepte un emploi modeste pour survivre. C'est aussi l'année où Vincent, le fils aîné, décide d'arrêter ses études d'ingénieur pour aller travailler dans une cafétéria ; où Julien, le cadet, s'enfonce irrémédiablement dans l'enfer de la drogue.
Une année de ruptures, de drames, mais, peut-être aussi, d'espoir, de renouveau, à l'image de ce tableau : " La jeune fille aux coquelicots ", peint par un vieil original de Clermont.
Mon avis :
Dans les années 80 entre Paris et Clermont-Ferrand, se déroule une "Annus horribilis" pour une famille mi corrézienne-mi parisienne. Lui, cadre supérieur dans une grosse entreprise qui vient d'être rachetée par des allemands, elle, professeur de français dans un collège parisien, leurs deux fils : Vincent qui s'en sort bien en math sup et Julien qui rame en première au cours Florent. Ils vivent un train-train émaillé d'incompréhensions et de quelques frictions avec le plus jeune. Tout va s'accélérer quand le père reçoit sa lettre de licenciement (il fait doublon avec un jeune cadre et le directeur nouveau venu a du mal à tolérer un subalterne plus âgé que lui). A partir de là, tout va à vaut l'eau. Ces quatre personnes qui ne faisaient que se croiser dans le luxueux appartement familial, situé près des Invalides, vont se redécouvrir, ou plutôt découvrir qu'ils n'ont plus rien en commun et qu'ils ont perdu l'habitude de communiquer. Chacun s'enferme dans ses problèmes et l'incompréhension de l'autre. Jusqu'au jour où, lassé de courir les chasseurs de têtes, le père prend la route direction le sud... La route le conduit à Clermont-Ferrand où il va faire escale, rencontrer d'autres gens, se reconstruire peu à peu.
Pendant ce temps là à Paris, Julien part en quenouille, entrainé par un camarade de lycée, il s'aventure à la drogue et devient vite dépendant. Pour se fournir, il vole. Il est arrêté par la police. Le choc est violent pour Martine, la mère; mais salutaire pour Julien qui décide de quitter Paris et rejoindre son père. De son côté, Vincent quitte ses études pour vivre "la vraie vie" avec sa belle "qui n'est que caissière à Casino".
Une année entière qui va remettre les choses en perspective. Encore quelques drames et...
Spoiler:
Il vous faudra le lire pour savoir  :P 

Encore un très bon livre de Gilbert Bordes. L'étude des caractères est très fine, les héros et les personnages secondaires tellement humains. Si j'ai versé quelques larmes au dernier chapitre, ce n'était pas des larmes de chagrin, c'était des larmes d'émotion et d'espoir. C'est ce que j'aime chez cet auteur, malgré les galères et les difficultés, malgré la fin quelque peu abrupte de ses livres, ils finissent toujours sur un rayon de soleil à travers les nuages, un note d'espoir.


Ma note :     /5

mabi
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 6494
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 62
Localisation : En train de faire baisser ma Montagne A Lire (enfin, j'essaye!) C'est mal barré!!!! :(
Humeur : J'ai décidé d'être heureuse, c'est bon pour la santé!

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum