The Sarah Trenter Project

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Sarah Trenter Project

Message  SarahTrenter le Sam 7 Déc 2013 - 11:55

Bonjour à toutes,

Derrière le nom de Sarah Trenter se cachent deux "professionnelles" de la littérature d'une quarantaine d'années. Nous sommes une universitaire et une traductrice de romans anglophones qui nous sommes lancées dans un projet éditorial. Féministes sans être militantes, le genre de la romance nous a assez interpellées pour que nous nous investissions dans l'écriture d'un roman de peu ou prou 100000 mots.

Vous pouvez en savoir plus sur notre projet en allant sur la page de présentation dont le lien est disponible dans notre profil.

Nous souhaiterions participer à ce forum avec plusieurs objectifs :
- partager notre analyse de certains romans qui au sein de ce genre nous paraissent se démarquer ou présenter des caractéristiques intéressantes
- interagir avec les membres de ce site
- avoir un feedback sur notre travail.

Dans l'idéal, nous souhaiterions proposer via ce forum dans un premier temps le premier chapitre de notre travail afin que les lectrices puissent réagir et nous faire part de leurs commentaires, puis dans un deuxième temps annoncer/proposer l'ebook complet gratuitement en téléchargement.

Si les modératrices de ce site voient notre message, qu'elles n'hésitent pas à prendre contact avec nous si elles le désirent.

Merci à toutes de votre accueil.

SarahTrenter
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 15
Date d'inscription : 07/12/2013
Localisation : Paris

http://thesarahtrenterproject.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  ninou-lilou le Sam 7 Déc 2013 - 18:40

à vous 2 !  Et n'hésitez pas à participer aux différentes rubriques du fofo Wink

ninou-lilou
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 9506
Date d'inscription : 12/09/2010
Humeur : “Take care of my cop.”

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  SarahTrenter le Sam 7 Déc 2013 - 20:07

@ninou-lilou a écrit: à vous 2 !  Et n'hésitez pas à participer aux différentes rubriques du fofo Wink
Merci ! Smile

SarahTrenter
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 15
Date d'inscription : 07/12/2013
Localisation : Paris

http://thesarahtrenterproject.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  Elinor D. le Dim 8 Déc 2013 - 10:12

Bienvenue parmi nous !
Votre projet me semble très intéressant !

Elinor D.
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1147
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 22
Localisation : Bretagne
Humeur : Amoureuse de Sherlock

http://aworldbehindthewords.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  Penny le Dim 8 Déc 2013 - 10:35

@SarahTrenter a écrit:Nous sommes une universitaire et une traductrice de romans anglophones
Petite pointe de nostalgie, c'était le métier que je voulais exercer, avant de faire un gros virage à 180° dans mes études.

Bienvenue à vous deux, et toutes mes félicitations pour ce projet très intéressant.

L'interaction avec les membres de ce forum est garantie, puisque nous partageons toutes la même pathologie: la livrophagite doublée d'une achat-compulsite... Incurable, donc ce forum nous sert de thérapie de soutien.

Ma curiosité va me pousser à aller découvrir votre page à coup sûr.

A bientôt pour vos avis sur vos lectures. (Et bienvenue à une - voire deux peut-être - lectrices VO de plus. Ça va doubler ou tripler le nombre de tentations que vous trouverez ici! Wink

_________________

"You make me want to live. Not survive; not exist. Live."
He didn’t have the words. Not when what she said hit him harder and deeper than any kiss.

Queen of Shadows, Sarah J. Maas

Penny
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 4936
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Le coeur dans un livre, la tête dans les nuages
Humeur : Présidente du club des droguées de ♥♥ Ty & Zane ♥♥ / Directrice de la Reyes Addicts Agency ♥♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  Parker Jones le Dim 8 Déc 2013 - 11:58

Une question me turlupine... Vous considérez votre roman comme un "travail", ce qui n'est pas vraiment une bonne chose. Un écrivain considère avant tout son histoire comme quelque chose de personnel et de proche de lui. C'est son bébé, c'est sentimental. N'avez-vous peur que votre roman manque d'âme en l'écrivant comme si c'était juste un boulot ?
Ceci dit, je vous souhaite tout de même la bienvenue parmi nous Wink 

Parker Jones
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1284
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  belle étoile le Dim 8 Déc 2013 - 14:33

 : bienv : 
 

belle étoile
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 787
Date d'inscription : 21/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  arianouchka le Dim 8 Déc 2013 - 16:04

Démarche intéressante. Comme je suis curieuse, je vais aller voir de ce pas le lien qui est dans votre profil.

arianouchka
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1001
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 59
Localisation : Entre deux fleuves de France
Humeur : souvent très bonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  arianouchka le Dim 8 Déc 2013 - 17:03

Je viens de lire votre page et j'ai reçu une douche froide, ou alors je n'ai pas compris votre démarche .... 
Je vous cite : ""Sarah Trenter n’existe pas. C’est un personnage de fiction qui écrit une fiction, un pseudonyme derrière lequel s’abritent un auteur universitaire et une traductrice qui ont décidé de faire autre chose de la littérature dite "féminine", écrite par des femmes (ou tout du moins s’affichent-elles telles) pour des femmes (mais aussi quelques hommes disent les éditeurs). Un genre littéraire assez honteux, peu souvent assumé par ses lecteurs."
Un genre littéraire assez honteux et non assumé ?! Comme vous y allez ....
En ce qui me concerne, j'assume complètement, la preuve, je suis inscrite sur ce forum ! 
Vous vous focalisez sur des personnages austiniens et de l'époque victorienne, mais la littérature dite "féminine" ne s'arrête pas seulement à ça. Il existe d'autres genres, comme la bit-lit, la romance paranormale, la fantasy urbaine, ou bien érotique avec des auteures dignes de ce nom comme Angéla Behelle, Bélinda Bornsmith ou Frédérique de Keyser pour les françaises, et Jeaniene Frost, Karen Marie Moning, Patricia Briggs et tant d'autres pour citer aussi les anglo-saxones....Elles ont toutes créées des héroïnes au caractère bien trempé, bien loin des petites oies blanches et vierges, et elles rencontrent un succès phénoménal dès qu'elles sortent un roman. Et pourtant elles font aussi parties de la littérature dite "féminine" comme vous l'écrivez entre guillemets. 
Honteux et non assumé ? Pas pour moi.

arianouchka
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1001
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 59
Localisation : Entre deux fleuves de France
Humeur : souvent très bonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  belle étoile le Dim 8 Déc 2013 - 17:34

Votre démarche est assez curieuse : à lire la présentation faite sur votre site, on a l'impression de lire le compte-rendu, froid, détaché, d'une expérience scientifique. ce qui est pour moi en totale opposition avec le contenu même de la romance, où les sentiments, la façon dont ils évoluent et dont les personnages vont les gérer, sont a priori la force même du récit. "Le roman sera publié en juin 2014. Il comprendra environ 100 000 mots produits à raison de 1 500 par jours environ." Pourquoi vouloir "quantifier" d'avance le nombre de mots? Cette approche me dérange, pour être honnête.

Par ailleurs, je tique sur ce passage : "Comme certains polars, les romans sont publiés directement en collection poche, traduits de l’anglais et consommés par des lectrices (lecteurs ?) passionnés qui lisent à la chaîne des récits ultra-normés. Ceux-ci ont leurs forums, leurs blogs, leurs sites." Maladresse dans la formulation? Quoi qu'il en soit, je ne me reconnais pas dans cette description, bien qu'étant une lectrice passionnée lisant énormément de romances (certes, il y a des codes récurrents) et partageant mes lectures sur ce forum. Je ne me considère pas non plus comme un mouton sans esprit critique.

belle étoile
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 787
Date d'inscription : 21/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  Parker Jones le Dim 8 Déc 2013 - 17:48

@belle étoile a écrit:Votre démarche est assez curieuse : à lire la présentation faite sur votre site, on a l'impression de lire le compte-rendu, froid, détaché, d'une expérience scientifique. ce qui est pour moi en totale opposition avec le contenu même de la romance, où les sentiments, la façon dont ils évoluent et dont les personnages vont les gérer, sont a priori la force même du récit. "Le roman sera publié en juin 2014. Il comprendra environ 100 000 mots produits à raison de 1 500 par jours environ." Pourquoi vouloir "quantifier" d'avance le nombre de mots? Cette approche me dérange, pour être honnête.
C'est aussi ce qui m'a fait tiquer. Loin de moi de l'idée de critiquer votre projet, mais quand j'écris, je ne m'arrête pas au nombre de mots à faire obligatoirement par jour, ou bien au nombre de mots que devra obligatoirement faire mon roman. Quand on écrit un roman, ça doit venir du plus profond de ses tripes, selon l'inspiration du moment, et non dans le but précis de faire un "travail" déjà entièrement prévu à l'avance. L'écriture d'un roman ne doit pas être mécanique. C'est certes un travail de longue haleine, mais c'est avant tout un désir de partager ses histoires avec d'autres personnes, de les faire rêver et de leur faire ressentir ce que vous aurez ressenti en écrivant.

Un écrivain doit justement ressentir ce genre de chose. S'il écrit de manière mécanique, juste pour aligner 1500 mots par jour et faire un roman de 100 000 mots parce que c'est ce qu'il a prévu, alors l'histoire en elle-même, le cheminement de l'écriture, tout cela n'a plus rien de naturel.

Vous dites aussi "100 000 mots produits à raison de 1500 mots par jour". Mais pourquoi en parler ainsi ? Un roman n'est pas un produit, justement. Ce n'est pas un simple objet commercial. C'est une âme en lui-même, qui raconte une histoire, qui fait rêver les lecteurs, qui leur offre de bons moments. Et pour qu'il fasse son office, il ne doit pas être considéré comme un "produit".

Et pourquoi forcément 1500 par jour ? Déjà, 1500 mots, ce n'est pas si simple à atteindre et quand j'arrive à le faire (Si, si, j'y arrive, je vous jure ! Mais pas tous les jours !), je suis particulièrement fière de moi. Mais il vaut mieux privilégier le récit, les sentiments, la profondeur des personnage plutôt qu'un nombre de mots décidé à l'avance, quitte à mettre plus de temps à peaufiner le roman.

D'ailleurs, le mien ne va pas avancer si je continue à passer un week-end lecture plutôt que de continuer à bosser Smile

Voilà, c'était mon avis de romancière.

Parker Jones
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1284
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  SarahTrenter le Dim 8 Déc 2013 - 17:54

@arianouchka a écrit:Je viens de lire votre page et j'ai reçu une douche froide, ou alors je n'ai pas compris votre démarche .... 
Je vous cite : ""Sarah Trenter n’existe pas. C’est un personnage de fiction qui écrit une fiction, un pseudonyme derrière lequel s’abritent un auteur universitaire et une traductrice qui ont décidé de faire autre chose de la littérature dite "féminine", écrite par des femmes (ou tout du moins s’affichent-elles telles) pour des femmes (mais aussi quelques hommes disent les éditeurs). Un genre littéraire assez honteux, peu souvent assumé par ses lecteurs."
Un genre littéraire assez honteux et non assumé ?! Comme vous y allez ....
En ce qui me concerne, j'assume complètement, la preuve, je suis inscrite sur ce forum ! 
Vous vous focalisez sur des personnages austiniens et de l'époque victorienne, mais la littérature dite "féminine" ne s'arrête pas seulement à ça. Il existe d'autres genres, comme la bit-lit, la romance paranormale, la fantasy urbaine, ou bien érotique avec des auteures dignes de ce nom comme Angéla Behelle, Bélinda Bornsmith ou Frédérique de Keyser pour les françaises, et Jeaniene Frost, Karen Marie Moning, Patricia Briggs et tant d'autres pour citer aussi les anglo-saxones....Elles ont toutes créées des héroïnes au caractère bien trempé, bien loin des petites oies blanches et vierges, et elles rencontrent un succès phénoménal dès qu'elles sortent un roman. Et pourtant elles font aussi parties de la littérature dite "féminine" comme vous l'écrivez entre guillemets. 
Honteux et non assumé ? Pas pour moi.
Tout d'abord merci de votre post très intéressant.
Quelques explications :
Il ne s'agit pas pour nous de juger les personnes qui prennent plaisir à lire de la littérature romantique, car soyons honnêtes, nous n'aurions pas pu lire la centaine de roman pour notre étude, si nous-même n'y avions pas trouvé un grand plaisir. Le qualificatif "honteux" vient de différentes constatation :
- Aucun auteur du genre n'a été récompensé par un prix littéraire "généraliste"
- Les magazines "littéraires" français ne mentionnent jamais les parutions du genre (hors Livres Hebdo qui est une publication professionnelle à destination des éditeurs) 
- Les personnes des catégories socio-professionnelle dites CSP+ que nous avons pu interviewer dans notre panel ont indiqué qu'elles ne parlaient pas de ce type de lecture à leur entourage (alors qu'elles se sentent autorisées à "avouer" lire des polars et des thrillers).
- A titre d'exemple la sortie du roman "50 Shades of Grey" a valu à l'auteur une avalanche de critiques se référant à un "style digne de la collection Harlequin" (sic), "une intrigue de roman sentimental pour midinette" (re-sic), etc.

Ces différents éléments nous ont interpellées et c'est pourquoi nous nous sommes lancées dans cette aventure.

Nous nous sommes intéressées exclusivement à la romance historique pour plusieurs raisons :
- parce que le rôle de la femme dans la société au XIXe siècle est extrêmement codifié, sa capacité à agir maintenue dans le carcan d'une législation qui la met sous la tutelle complète de l'homme et ceci est particulièrement mis en valeur par les auteurs.
- parce que la romance historique présente des caractéristiques qui sont comme des lignes de force (type de héros et d’héroïnes notamment) qu'il nous a semblé intéressant de transgresser. 
- enfin - et c'est le plus important ! - par goût personnel pour l'histoire et la littérature du XIXe siècle.

Notre démarche est totalement respectueuse des lectrices, nous en sommes nous mêmes. Nous tentons seulement d'écrire un ouvrage qui sorte un peu des sentiers battus...

SarahTrenter
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 15
Date d'inscription : 07/12/2013
Localisation : Paris

http://thesarahtrenterproject.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  SarahTrenter le Dim 8 Déc 2013 - 18:04

@Parker Jones a écrit:
Une question me turlupine... Vous considérez votre roman comme un "travail", ce qui n'est pas vraiment une bonne chose. Un écrivain considère avant tout son histoire comme quelque chose de personnel et de proche de lui. C'est son bébé, c'est sentimental. N'avez-vous peur que votre roman manque d'âme en l'écrivant comme si c'était juste un boulot ?
Ceci dit, je vous souhaite tout de même la bienvenue parmi nous Wink 
Oui, comme toute production artistique, c'est un "travail". Nous avons des réunions régulières, un plan d'action, des fiches de personnage, nous avons même un serveur informatique qui nous permet de travailler de concert. Mais nous y mettons chacune aussi notre personnalité, notre expérience, nos affects propres...
Nous nous sommes réparti la rédaction des chapitres dont chacun est relu et rewrité par celle qui n'est pas l'auteur du premier jet.
Voilà.


Dernière édition par SarahTrenter le Dim 8 Déc 2013 - 18:12, édité 1 fois

SarahTrenter
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 15
Date d'inscription : 07/12/2013
Localisation : Paris

http://thesarahtrenterproject.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  SarahTrenter le Dim 8 Déc 2013 - 18:11

@Parker Jones a écrit:
@belle étoile a écrit:Votre démarche est assez curieuse : à lire la présentation faite sur votre site, on a l'impression de lire le compte-rendu, froid, détaché, d'une expérience scientifique. ce qui est pour moi en totale opposition avec le contenu même de la romance, où les sentiments, la façon dont ils évoluent et dont les personnages vont les gérer, sont a priori la force même du récit. "Le roman sera publié en juin 2014. Il comprendra environ 100 000 mots produits à raison de 1 500 par jours environ." Pourquoi vouloir "quantifier" d'avance le nombre de mots? Cette approche me dérange, pour être honnête.
C'est aussi ce qui m'a fait tiquer. Loin de moi de l'idée de critiquer votre projet, mais quand j'écris, je ne m'arrête pas au nombre de mots à faire obligatoirement par jour, ou bien au nombre de mots que devra obligatoirement faire mon roman. Quand on écrit un roman, ça doit venir du plus profond de ses tripes, selon l'inspiration du moment, et non dans le but précis de faire un "travail" déjà entièrement prévu à l'avance. L'écriture d'un roman ne doit pas être mécanique. C'est certes un travail de longue haleine, mais c'est avant tout un désir de partager ses histoires avec d'autres personnes, de les faire rêver et de leur faire ressentir ce que vous aurez ressenti en écrivant.

Un écrivain doit justement ressentir ce genre de chose. S'il écrit de manière mécanique, juste pour aligner 1500 mots par jour et faire un roman de 100 000 mots parce que c'est ce qu'il a prévu, alors l'histoire en elle-même, le cheminement de l'écriture, tout cela n'a plus rien de naturel.

Vous dites aussi "100 000 mots produits à raison de 1500 mots par jour". Mais pourquoi en parler ainsi ? Un roman n'est pas un produit, justement. Ce n'est pas un simple objet commercial. C'est une âme en lui-même, qui raconte une histoire, qui fait rêver les lecteurs, qui leur offre de bons moments. Et pour qu'il fasse son office, il ne doit pas être considéré comme un "produit".

Et pourquoi forcément 1500 par jour ? Déjà, 1500 mots, ce n'est pas si simple à atteindre et quand j'arrive à le faire (Si, si, j'y arrive, je vous jure ! Mais pas tous les jours !), je suis particulièrement fière de moi. Mais il vaut mieux privilégier le récit, les sentiments, la profondeur des personnage plutôt qu'un nombre de mots décidé à l'avance, quitte à mettre plus de temps à peaufiner le roman.

D'ailleurs, le mien ne va pas avancer si je continue à passer un week-end lecture plutôt que de continuer à bosser Smile

Voilà, c'était mon avis de romancière.
Merci de votre retour d'expérience. Pour le nombre de mots, ça doit être la déformation professionnelle Wink . Pour certains ouvrages de commande, les éditeurs demandent par contrat la remise d'un manuscrit calibré. La même chose existe dans la presse...
Si vous avez publié, nous serions très heureuse de vous lire !
Dites-nous.

SarahTrenter
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 15
Date d'inscription : 07/12/2013
Localisation : Paris

http://thesarahtrenterproject.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  SarahTrenter le Dim 8 Déc 2013 - 18:20

@belle étoile a écrit:Votre démarche est assez curieuse : à lire la présentation faite sur votre site, on a l'impression de lire le compte-rendu, froid, détaché, d'une expérience scientifique. ce qui est pour moi en totale opposition avec le contenu même de la romance, où les sentiments, la façon dont ils évoluent et dont les personnages vont les gérer, sont a priori la force même du récit. "Le roman sera publié en juin 2014. Il comprendra environ 100 000 mots produits à raison de 1 500 par jours environ." Pourquoi vouloir "quantifier" d'avance le nombre de mots? Cette approche me dérange, pour être honnête.

Par ailleurs, je tique sur ce passage : "Comme certains polars, les romans sont publiés directement en collection poche, traduits de l’anglais et consommés par des lectrices (lecteurs ?) passionnés qui lisent à la chaîne des récits ultra-normés. Ceux-ci ont leurs forums, leurs blogs, leurs sites." Maladresse dans la formulation? Quoi qu'il en soit, je ne me reconnais pas dans cette description, bien qu'étant une lectrice passionnée lisant énormément de romances (certes, il y a des codes récurrents) et partageant mes lectures sur ce forum. Je ne me considère pas non plus comme un mouton sans esprit critique.
Votre réponse nous indique que vous ne l'êtes certes pas Wink 
Comme nous l'avons indiqué plus haut @arianouchka nous sommes aussi des lectrices et nous nous incluons dans ces qualificatifs. 
Notre démarche a néanmoins, il est vrai, un caractère un peu expérimental.

SarahTrenter
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 15
Date d'inscription : 07/12/2013
Localisation : Paris

http://thesarahtrenterproject.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  everalice le Dim 8 Déc 2013 - 19:16

Tout d'abord, bienvenue à vous, je serai vraiment très curieuse de lire vos avis sur vos lectures... en tant qu'universitaire et traductrice, vos points de vue seront sans doute très enrichissants ! Du moins si vous avez toujours le temps de lire des romances...
Votre démarche m'intrigue, car cette façon de mêler littérature sentimentale et démarche quasi scientifique me plaît plutôt.
J'aime bien le décorticage et la mécanique cheesygrin 
J'ai hâte de découvrir cette nouvelle vision dans la romance régence.
Comme pour beaucoup d'entre nous, ce terrain de jeu reste avant tout pour moi un lieu de plaisir, de détente, d'évasion et de partage (et effectivement, un jardin secret, ce qui en fait, aussi, tout le charme !), donc je me retrouve pas mal dans votre analyse.
Pour ma part, je trouve que le terme de "consommation à la chaîne", s'il est assez péjoratif, traduit bien la réalité : nous avons toutes sous la main un panel de livres à lire assez conséquent, et hors de question de faire quelque pause que ce soit dans le suivi de certaines auteurs ou de certaines séries.
C'est bien une lecture consommée qui consume : personnellement, je me sens parfois  débordée par le nombre de livres que je souhaite découvrir. Comme le chocolat : toujours la même chose, mais on ne peut pas s'en passer : il se présente sous des formes si variées qu'il et irrésistible cheesygrin 
La période que vous abordez, Régence, est effectivement riche en auteurs de référence ! J'imagine que vous avez balayé tous les auteurs possibles en VF et en VO? Avez-vous publié des textes sur vos recherches? Ou pensez-vous en diffuser sur votre site?

everalice
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 4254
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 46
Localisation : Rennes

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  SarahTrenter le Lun 9 Déc 2013 - 19:13

@everalice a écrit:Tout d'abord, bienvenue à vous, je serai vraiment très curieuse de lire vos avis sur vos lectures... en tant qu'universitaire et traductrice, vos points de vue seront sans doute très enrichissants ! Du moins si vous avez toujours le temps de lire des romances...
Votre démarche m'intrigue, car cette façon de mêler littérature sentimentale et démarche quasi scientifique me plaît plutôt.
J'aime bien le décorticage et la mécanique cheesygrin 
J'ai hâte de découvrir cette nouvelle vision dans la romance régence.
Comme pour beaucoup d'entre nous, ce terrain de jeu reste avant tout pour moi un lieu de plaisir, de détente, d'évasion et de partage (et effectivement, un jardin secret, ce qui en fait, aussi, tout le charme !), donc je me retrouve pas mal dans votre analyse.
Pour ma part, je trouve que le terme de "consommation à la chaîne", s'il est assez péjoratif, traduit bien la réalité : nous avons toutes sous la main un panel de livres à lire assez conséquent, et hors de question de faire quelque pause que ce soit dans le suivi de certaines auteurs ou de certaines séries.
C'est bien une lecture consommée qui consume : personnellement, je me sens parfois  débordée par le nombre de livres que je souhaite découvrir. Comme le chocolat : toujours la même chose, mais on ne peut pas s'en passer : il se présente sous des formes si variées qu'il et irrésistible cheesygrin 
La période que vous abordez, Régence, est effectivement riche en auteurs de référence ! J'imagine que vous avez balayé tous les auteurs possibles en VF et en VO? Avez-vous publié des textes sur vos recherches? Ou pensez-vous en diffuser sur votre site?

Merci Everalice pour vos encouragements (ou tout du moins nous le prenons comme tel   Cool ! ).
Effectivement, nous avons expérimenté comme vous le caractère addictif de la romance, bien que notre expérience se limite à la romance historique.
Enfin notre roman ne se situe pas dans la période Régence mais durant le règne de Victoria, vers la fin du XIXe siècle.
Pour ce qui est de notre étude, nous allons publier des "executive summaries" (désolée pour l'anglicisme !) de nos principaux chapitres. Ce qui nous a le plus frappées lors de notre "décorticage" a été la typologie des héros masculins et, bien sûr, l'analyse des scènes de sexes. Nous donnerons à ce propos quelques statistiques assez amusantes sur les pratiques sexuelles dans la romance historique.

SarahTrenter
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 15
Date d'inscription : 07/12/2013
Localisation : Paris

http://thesarahtrenterproject.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  SarahTrenter le Lun 9 Déc 2013 - 19:27

Penny_Cilline a écrit:
@SarahTrenter a écrit:Nous sommes une universitaire et une traductrice de romans anglophones
Petite pointe de nostalgie, c'était le métier que je voulais exercer, avant de faire un gros virage à 180° dans mes études.

Bienvenue à vous deux, et toutes mes félicitations pour ce projet très intéressant.

L'interaction avec les membres de ce forum est garantie, puisque nous partageons toutes la même pathologie: la livrophagite doublée d'une achat-compulsite... Incurable, donc ce forum nous sert de thérapie de soutien.

Ma curiosité va me pousser à aller découvrir votre page à coup sûr.

A bientôt pour vos avis sur vos lectures. (Et bienvenue à une - voire deux peut-être - lectrices VO de plus. Ça va doubler ou tripler le nombre de tentations que vous trouverez ici! Wink

Dans notre duo, seule une de nous a la capacité à lire aisément en anglais dans le texte (et ce n'est pas celle qui tient la plume dans ce forum  Sad ).
Cependant, si vous avez des recommandations à nous faire en terme d'auteur à découvrir en romance historique (sachant que les romans des auteures citées dans notre blog ont été lu en français quand la traduction existait et en VO quand elle n'existait pas).
Nous serions également intéressées de savoir s'il existe des auteurs masculins dans la romance contemporaine en général. Si quelqu'un a ici la réponse, merci de nous signaler cette pépite !

SarahTrenter
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 15
Date d'inscription : 07/12/2013
Localisation : Paris

http://thesarahtrenterproject.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  Elinor D. le Lun 9 Déc 2013 - 19:30

Je suis tout à fait d'accord avec everalice ! L'aspect honteux de la romance passe aussi pour moi par le fait que ce n'est pas un genre étudié. Il y a désormais des recherches sur le polar qui a gagné ses lettres de noblesse mais ce n'est toujours pas le cas à ma connaissance de la romance, et c'est en ça que je trouve ce projet très intéressant et que je suivrai sa progression !

Edit : il n'y a pas Julia Quinn dans votre liste ni Mary Balogh, deux auteurs plébiscitées et intéressantes à mon avis ! Quant aux écrivains hommes je pense à Sylvain Reynard qui a écrit la série Gabriel, mais personne d'autre ne me vient à l'esprit.


Dernière édition par Elinor D. le Lun 9 Déc 2013 - 19:37, édité 1 fois

Elinor D.
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1147
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 22
Localisation : Bretagne
Humeur : Amoureuse de Sherlock

http://aworldbehindthewords.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  Zazazoo le Lun 9 Déc 2013 - 19:31

 Bienvenue sur le forum !   

Il est vrai que vous êtes porteuses d'un projet atypique qui suscite les curiosités ici, et j'avoue être quelque peu perplexe face à ce combo roman/étude d'un genre, mais je ne demande qu'à voir !

N'hésitez pas à participer aux diverses rubriques du forum et à nous laisser vos avis que les romances que vous avez pu découvrir via vos travaux de recherche. Wink

Zazazoo
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 9825
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 32
Humeur : Hopeless romantic with a dirty mind ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  winry le Lun 9 Déc 2013 - 20:34

Comme auteur masculin, là tout de suite, il me vient à l'esprit leigh greenwood, qui écrit des romances se situant dans l'Ouest américain au 19ème siècle.

winry
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2449
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 43
Localisation : marseille
Humeur : un livre du swap d'un côté, les bonbons du swap de l'autre, où caser la tasse de thé ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  Lolautte le Lun 9 Déc 2013 - 20:42

Bienvenue à vous sur le fofo!   

Tout d'abord, je tiens à faire remarquer que votre projet est assez intéressant. Néanmoins, à la première lecture de votre blog, j'avais trouvé votre démarche (comme les autres) trop scientifique et pas assez personnelles. Mais malgré vos explications qui ont cependant éclairé ma lanterne, il y a deux point (je n'ai trouvé que ça a discuté, les autres mettant beaucoup plus compréhensible désormais^^) sur lesquels je ne suis pas d'accord.

Le fait que vous fassiez des réunions de travails, que vous mettez des plans d'action, tout ça, ça me turlupine. A mon avis, un bon écrivain est celui qui reste dans sa petite pièce de travail (genre bureau, chambre,... Enfin une pièce qui l'aide à travailler et à se sentir bien), qui écrit seul (par seul, je sous-entend que l'écrivain, qu'il soit un ou plusieurs, travail à son rythme sans contrainte de l'éditeur ou autres et qu'il avance par lui-même, enfin je ne sais pas si je me fais bien comprendre...^^') et selon son inspiration du moment avec toute la documentation dont il a besoin à côté. Par contre, c'est vrai qu'un écrivain à besoin de mettre au point un plan pour savoir exactement son histoire (moi qui aspire à l'écriture, je sais à quel point c'est important), donc je ne sais pas si pas plan d'action, vous sous-entendiez ça. Par contre, je sais que certain auteur on des contraintes de l'éditeur.

Vous cherchez à écrire une romance qui sort des codes du genre littéraire. Mais pas codes classiques, de quoi parlez-vous? Pour moi, le seul code du genre est qu'il y ait une histoire d'amour (d'où la romance). Après, je sais qu'il y a toujours des similitudes entre les livres mais c'est les risques de l'écriture, non? Qu'on ait au bout d'un moment la même inspiration. Mais justement, avoir la même inspiration ne veut pas dire la traiter de la même façon. Et puis, je pense que quand un écrivain écrit son livre, il ne cherche pas à respecter les codes du genre littéraire, non? Par exemple, moi, je sors mes propres codes, mes propres règles, je ne cherche pas à avoir la même que les autres auteurs et je pense que tout le monde est comme ça. Ce qui fait une partie de l'âme du roman, c'est que l'écrivain fonctionne avec ses propres façons et ses propres contraintes, si contraintes il y a. Et enfin, je pense, je suis même persuader qu'il existe une romance qui "sort des codes du genre littéraire" comme vous dites.

En revanche, je suis entièrement d'accord avec vous pour les prix littéraires ou les parutions jamais mentionnés dans nos magazines (je ne sais pas comment ça se passe dans les autres pays) et je trouve ça absolument honteux! Et puis je trouve que la presse à la critique facile sur nos romances chéris et qu'on est rapidement catalogué, même si moi j'assume (et je sais que c'est assez mal vu par certain).

Votre façon de présenter votre projet comme un peu une "étude scientifique" m'a un peu dérangé au début mais je pense que vous cherchez à donnez une âme à votre roman, pas de le faire insipide et sans saveur. Par contre, je n'ai pas compris vos quatre point (ou principes):

  1. Le roman est écrit en respectant le contrat de lecture implicite du genre.
  2. Le roman est écrit honnêtement, sans condescendance. Il est un travail.
  3. Le roman est documenté sur la période et le lieu.
  4. Le roman est multi-focalisé, y compris sur le point de vue de l’auteur.

Pouvez-vous m'éclairez dessus?^^

J'espère avoir été assez claire et j'ai hâte de lire vos premiers chapitres pour pouvoir voir, appréciez ou/et critiquez (de manière constructive comme nous avons l'habitude de faire sur notre fofo^^) votre travail. Je vous souhaite bonne chance pour la continuité de votre projet et encore une fois bienvenue ici, n'hésitez pas à faire partagez vos lectures et vos critiques avec nous, ça nous fera plaisir.  Wink

Lolautte
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 1328
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 19
Localisation : Lyon
Humeur : Mes vertiges me pourrissent la vie

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  SarahTrenter le Lun 9 Déc 2013 - 21:00

@Elinor D. a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec everalice ! L'aspect honteux de la romance passe aussi pour moi par le fait que ce n'est pas un genre étudié. Il y a désormais des recherches sur le polar qui a gagné ses lettres de noblesse mais ce n'est toujours pas le cas à ma connaissance de la romance, et c'est en ça que je trouve ce projet très intéressant et que je suivrai sa progression !

Edit : il n'y a pas Julia Quinn dans votre liste ni Mary Balogh, deux auteurs plébiscitées et intéressantes à mon avis ! Quant aux écrivains hommes je pense à Sylvain Reynard qui a écrit la série Gabriel, mais personne d'autre ne me vient à l'esprit.

Nous n'avons mentionné dans la liste rapide que les auteurs dont nous avons lu l'intégralité de la production. Sachez cependant que nous avons inclus deux romans de cet auteure dans notre panel.
Pour Sylvain Reynard, nous ne l'avions pas inclus dans nos lectures car nous croyions qu'il n'écrivait que de la romance moderne. Nous allons nous pencher sur la question !

SarahTrenter
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 15
Date d'inscription : 07/12/2013
Localisation : Paris

http://thesarahtrenterproject.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  SarahTrenter le Lun 9 Déc 2013 - 21:34

@Lolautte : Merci de votre long post.
Vos questions sur les quatre points de notre manifeste appelleraient une réponse qui pourrait être éclairée par des liens. Malheureusement, nouvellement arrivées sur le forum, nous ne pouvons pas poster de liens. Pour faire rapide :
1. Pour le pacte de lecture : les éléments externes, non "littéraires", d'une oeuvre donnent des indications au lecteur sur la nature et le type de texte à lire. Ils déterminent un horizon d'attentes que nous voulons respecter (c'est pourquoi nous avons choisi par exemple un nom d'auteur unique "américanisé") pour parfois le transgresser.
2. Nous rédigeons le texte en étant totalement "dedans", considéré à égale valeur de nos autres travaux littéraires ou universitaires.
3. Nous attachons une grande importance à la véracité historique, les costumes, les décors, les tournures de phrases de l'époque pendant laquelle se déroule l'action. Notre personnage féminin est inspirée d'une femme qui a réellement existé (sans être calqué).
4. La romance historique est bi-focalisée, alternant les sections écrites du point de vue de l'héroïne et celles du point de vue du héros. Le roman fera aussi entendre notre voix (point de vue dit "omniscient"), même si celle-ci est minoritaire par rapport celles des personnages principaux.

SarahTrenter
Débutante au bal
Débutante au bal

Messages : 15
Date d'inscription : 07/12/2013
Localisation : Paris

http://thesarahtrenterproject.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  everalice le Lun 9 Déc 2013 - 22:09

@SarahTrenter a écrit:4. La romance historique est bi-focalisée, alternant les sections écrites du point de vue de l'héroïne et celles du point de vue du héros. Le roman fera aussi entendre notre voix (point de vue dit "omniscient"), même si celle-ci est minoritaire par rapport celles des personnages principaux.

C'est d'ailleurs pour ça que j'avais trouvé La maîtresse de Trevelyan de Jennifer St Giles particulièrement originale pour une romance histo : il est écrit du point de vue de l'héroïne, ce qui donne un vision très fragmentée du héros qui gagne peu à peu en épaisseur, et évidement parcellaire de l'intrigue. Même procédé pour sa suite, His Dark Desire, tout aussi fascinant.
J'avais mal compris votre projet, je prends note : c'est de l'histo victorienne (quel hasard, je suis en plein dedans avec la nouvelle série de Zoë Archer, dont le tome 2 se situe en 1886, et très ancré dans le contexte social de l'époque - l'exploitation des mines et la condition ouvrière)  cheesygrin 
Et oui, c'était bien des encouragements  Okay

everalice
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 4254
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 46
Localisation : Rennes

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Sarah Trenter Project

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum