«L'ingénue Florentine» de Stephanie Laurens - roman Harlequin (Historique) réédité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

«L'ingénue Florentine» de Stephanie Laurens - roman Harlequin (Historique) réédité

Message  Pimprelune le Dim 16 Sep 2012 - 18:02





Résumé : Pourquoi au nom du ciel suis-je venue dans le Buckinghamshire ? se
demandait en soupirant Georgiana Hartley. Depuis qu'elle avait quitté les
vallées ensoleillées de sa Toscane adorée, les ennuis s'accumulaient.
Elle avait appris à son arrivée que son oncle, devenu son tuteur à la
mort de son père, venait de mourir trois semaines plus tôt, et elle
devait maintenant subir les assauts de son cousin, qui était bien décidé
à l'épouser. Aussi avait-elle dû trouver refuge chez Lord Alton, qui
l'avait recueillie et lui assurait protection. Peut- être pour pouvoir
mieux la séduire lui-même....




Pourquoi au nom du ciel ai-je lu CE titre ?
Tout à fait ente nous, ce n'est franchement pas un livre que je recommande, tellement j'ai peiné à le finir.
On va dire que ça me fait penser à du Barbara Cartland, mais en nettement moins bien, pour ne pas dire nettement PLUS pire.

L'héroïne, qui débarque d'Italie - où son père, portraitiste, avait émigré - se retrouve en Angleterre pour se mettre sous la protection de son oncle, devenu son tuteur à la mort de son paternel. Pas de bol, il est mort lui aussi, et elle se retrouve à la merci de son cousin qui la harcèle pour la forcer à l'épouser.
Et là, vaudeville des vaudeville, elle parvient - MI.RA.CU.LEU.SE.MENT - à échapper au fils de son oncle pour trouver refuge chez le Casanova du coin Rolling Eyes
Spoiler:
après avoir demandé à être mise en relation - à l'auberge du village affraid- avec un juge de paix, on l'envoie bien sûr chez le séducteur du patelin
Et bien, non content de la trouver mignonne, mais sans plus (cela aura son importance pour la suite de l'histoire...), le fameux Lord Alton la dirige à Londres chez sa sœur avec charge pour celle-ci de la présenter à la Haute société (alors qu'elle n'a ni titre, ni lignée prestigieuse et qu'elle cherche un travail de demoiselle de compagnie ).

Arrivée comme un cheveu sur la soupe chez la marquise de Winsmere, celle-ci la reçoit sans s'étonner, la couvre de toilettes (payées par son frère) et l'introduit à l'Almack et dans la bonne société, où - bien sûr , elle fait un malheur comme débutante !

Lui ayant fait croire que cette présentation dans ces cercles et bals est nécessaire pour trouver un emploi, Georgiana Hartley ne s'en étonne pas plus que ça (pas plus que de la garde-robe qui tombe du ciel Shocked ), mais, d'un coup d'un seul, après avoir revu Lord Alton dans une soirée
Spoiler:
le monsieur venu à Londres pour batifoler avec sa maîtresse
, elle en tombe éperdument amoureuse et se met en tête qu'elle n'a aucune chance de le charmer.

Dominic
, de son côté, se découvre fort à propos complètement entiché de la demoiselle
Spoiler:
la mignonne, mais sans plus, vous vous souvenez ?
et décide de lui faire la cour, MAIS... avant qu'il ne lance sa campagne de séduction
Spoiler:
dans le déroulement de la trame, c'est d'ailleurs un peu confus, et le beau-frère de Lord Alton a besoin de le mentionner pour que celui-ci - AINSI que les pauvres lectrices que nous sommes - le comprenne
, on se rend compte que la demoiselle est en fait détentrice
Spoiler:
- sans le savoir, une incohérence de plus, l'auteur n'en est pas à ça près ! -
d'un héritage conséquent...
Spoiler:
et du domaine voisin de celui du Lord, qui a toujours voulu récupérer ces terres, et donc elle imagine que sa cour n'a comme prétexte que de réunir les domaines en 1 seul par le mariage
et refuse énergiquement les demandes matrimoniales du vicomte qu'elle pense uniquement matérielles, alors qu'elle est follement éprise de lui.

Vous pensez que ce roman n'a ni queue ni tête ? C'est le cas... S'ensuivent des péripéties concernant les tableaux disparus de son père qu'elle recherche - en rapport avec son héritage - et elle est à 2 doigts
Spoiler:
incohérence : elle EST compromise par le fait de se retrouver seule - SANS chaperon - avec son célibataire de cousin - pervers notoire qu'elle a déjà fui - qu'elle suit dans une auberge isolée sans s'inquiéter plus que ça
de perdre son innocence
Spoiler:
ou sa niaiserie ???
, mais fort heureusement, Lord Alton arrive à temps la ramenant en sécurité chez sa sœur
Spoiler:
et en faisant le trajet SEUL AVEC ELLE en calèche !!! Quand je dis qu'on accumule les loupés...

Bref, tout va bien se finir, il vont finir par tomber dans les bras l'un de l'autre , tout ça en 2 coups de cuillère à pot, sans autre passages sensuels que quelques baisers pour faire avancer le schilmblick.

Note : Je ne mets rien, c'est pour dire tellement ce titre était plat, sans saveur, inconstant et... rien de rien
Spoiler:
si, NULLISSIME

Pimprelune
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 4368
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 49
Localisation : AIX EN PROVENCE
Humeur : Cherche encore - et toujours, Gnééééé :( - quoi lire ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: «L'ingénue Florentine» de Stephanie Laurens - roman Harlequin (Historique) réédité

Message  Soledad le Dim 16 Sep 2012 - 18:08

Le livre ne vaut peut-être rien, mais en tout cas ton avis m'a bien fait rire !

Soledad
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2451
Date d'inscription : 30/05/2012
Humeur : « Une heure de lecture est le souverain remède contre les dégoûts de la vie. » Montesquieu

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum