Jean-Michel Truong – Le successeur de Pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Michel Truong – Le successeur de Pierre

Message  Seska le Ven 9 Mar 2012 - 16:01



Jean-Michel Truong – Le successeur de Pierre

La Bulle de Pierre, du nom d'un des douze apôtres, a traversé les siècles sans jamais délivrer son secret. Elle a effrayé les papes et défait les empires. Toutes les puissances ont cherché en elle la source d'un pouvoir absolu. Aucune n'a su décrypter le sens de l'apocryphe. En 2032, à l'heure où la terre souffre du Grand Renfermement, certains repartent en quête du manuscrit. Ils tiennent son message pour l'unique remède aux maux que connaît l'humanité depuis le cataclysme atomique. Des rapports informatiques font état d'un rouleau de papyrus retrouvé en Chine. Le Pacte dépêche ses agents. Le Vatican convoque ses prélats. Calvin a intercepté l'un de ces fichiers, alors qu'il naviguait sur le Web. Sans le savoir, le jeune homme a violé un secret scellé plus de deux mille ans auparavant, en Judée. Sa vie n'a désormais d'autre valeur que celle réservée depuis l'aube des temps aux hérétiques.

Mon avis :

Un livre que j’ai commencé hier après midi en rentrant du boulot, (qu’elle erreur ! mais qu’elle erreur !) et que je n’ai pas pu lâcher avant d’avoir finit ! (vous comprenez la raison de mon erreur… ).

Encore une fois Jean-Michel Truong nous décrit un monde post apocalyptique angoissant au possible.Sad

Pourtant ce livre commence bien loin dans le passé. L’église catholique telle que nous la connaissons aujourd’hui est en train d’apparaître au profit d’autres théories chrétiennes qui sont, parfois par la force, détruites ou cachées… Des hommes se sacrifient pour des manuscrits appelés « la bulle de Pierre », mais que contiennent-ils ? Il s’agirait des derniers mots que Jésus aurait dits à son disciple Pierre : ce serait la réponse faite par Jésus à l'affirmation du "prince des Apôtres" : "Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant". Cette Bulle remettrait en cause de par sa nature et son contenu l'autorité de l'Église de Rome, et expliquerait les grands événements ayant influencé l’histoire des humaine...

Le temps a passé, nous nous retrouvons en 2032, le monde a bien changé, il (surtout l’Europe et l’Amérique) a subit une vague d’attaques terroristes sous forme de virus, des accidents nucléaires, sans oublier la pollution. Une partie de la population en est morte. Les dirigeants de ces pays ont alors pris la décision de s’isoler, ce fut le début de la loi « Zéro contact ». Tout le monde vit dans une sorte de « capsule » de quelques mètres carrés, la reproduction se fait « in vitro » et l’enfant vit ses premières années avec sa mère, puis dès qu’il est considéré comme autonome, il est séparée d’elle pour ne plus jamais la revoir (du moins physiquement). Internet a ici une grande importance, puisqu’il est devenu le seul moyen pour les personnes de communiquer entre elles. Les gens se créent des espaces privés et s’invitent (par l’intermédiaire d’avatars) comme nous le faisons aujourd’hui mais « virtuellement ».

Nous suivons ici les aventures d’un jeune génie en informatique, Calvin, nous découvrons sa manière de vivre, ses 5 amis (internautes comme lui, et dispersés sur plusieurs continents), qui vont l’aider à résoudre le mystère qui semble entourer sa mère et celui encore plus important de la bulle de Pierre et de la créature dont elle parle... Je ne vous en dirai pas beaucoup plus.

Au tout début, j’avoue, j’ai eu du mal à accrocher, je ne comprenais pas ce que venait faire ce prologue avec le reste de l’histoire. J’avais du mal à croire à cette histoire de « Zéro contact » à cette civilisation tellement inhumaine, et froide. Ce roman fut le plus dur à suivre des 3 que j’ai lu de cet auteur. Mais à mesure que j’avançais dans la lecture des chapitres, la tension montait, le malaise aussi… en effet en plus d’être quasi totalement isolés, nous avons également une société de l’argent et du profit avec une sorte de complot des élites politiques et financières (Imbus) (sur lequel je ne m’étendrais pas plus sinon j’en dirai trop !) visant à éliminer une bonne partie de la population (les larves), et à obliger les pays n’ayant pas suivit le « Zéro contact » à commercer avec eux…

Et puis cet espoir à la fin, espoir ténu certes, mais espoir tout de même sur l’évolution de l’être humain et le fait que peut être il ne disparaitrait pas…
Nous avons ici un roman non seulement d’anticipation, mais aussi de philosophie, philosophie religieuse, sociale, et même virtuelle… Mais ce roman a été tout de même le plus dur à lire et surtout à comprendre.

Seska
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 685
Date d'inscription : 03/10/2011
Age : 46
Localisation : France
Humeur : Variable

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum