La stratégie du bouffon de Serge Lentz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La stratégie du bouffon de Serge Lentz

Message  mabi le Ven 13 Mai 2016 - 9:33

La stratégie du bouffon
de Serge Lentz
Présentation :
A Rome, poussé par une mère aussi riche qu'ambitieuse, Nicolas d'Ausonne devient évêque à l'âge de vingt-trois ans. L'homme fort beau, c'est un esprit brillant, mais c'est aussi un débauché de la plus spectaculaire espèce. Pour avoir parié sur le mauvais cardinal lors du conclave de 1458 (surnommé le conclave des latrines... ), le jeune prélat tombe en disgrâce et se voit exilé dans un monastère oublié de la Vallée Borgne, une faille aride et dépeuplé située entre Cévennes et Languedoc.
Il se trouve dans la situation de ces funambules de foire qui suscitent l'admiration de chacun lorsqu'ils marchent sur le fil, et les moqueries de tous lorsqu'ils en tombent. Ces soudains bouffons ne peuvent redevenir des héros qu'à condition de remonter sur le fil et accomplir de plus grandes prouesses encore.
Pour Nicolas d'Ausonne, cela est affaire de stratégie. Il trouve son instrument en la personne de Marin, un moine à la voix d'or, un peu soldat, un peu médecin et parfois truqueur pour les besoins de sa cause. A l'inverse des autres prédateurs de son temps qui parlent d'apocalypse imminente et appellent les fidèles aux mortifications les plus féroces, Mari,prêche l'amour de Dieu à travers la joie d'exister et le bon usage des plaisirs de la vie... tous les plaisirs !
En ce XVème siècle très chrétien, cette vision devient évidemment la source de bien des désordres. C'est une successions de fureurs et de merveilles traversées de paillardises et d'empoignades, peuplées de reîtres et d'évêques, de moines volants et de femmes admirables, une chronique menée à grand train dans une envolée de mots éblouissants. Comme dans Les années-sandwiches et Vladimir Roubaïev, Serge Lentz brandit là encore une bannière frappée aux couleurs les plus éclatantes de la vie.

Mon avis :
Un excellent livre pour qui aime les histoires dans l'Histoire. Serge Lentz a une écriture agréable, fluide et efficace. Il nous compte l'histoire de Nicolas d'Ausonne, jeune noble indolent mais qui, poussé par une mère aux ambitions démesurées, va devenir évêque. A cette époque, nul besoin de vocation pour entrer dans la hiérarchie ecclésiale, un peu de noblesse, beaucoup d'entregents et encore plus de pièces d'or vous font évêque avant trente ans.
A montrer si vite on en dégringole encore plus. Et voici notre jeune évêque en pénitence dans une vallée borgne où il se morfond jusqu'à l'arrivée d'un moine étrange...
L'histoire nous est contée par Jean dans ses mémoires qui de petit clerc secrétaire de Nicolas à abbé dans le monastère reculé où il termine ses jours aura, tous comptes faits, une assez belle vie pleine de rebondissements.

Ma note :     ,75/5

mabi
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 6487
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 62
Localisation : En train de faire baisser ma Montagne A Lire (enfin, j'essaye!) C'est mal barré!!!! :(
Humeur : J'ai décidé d'être heureuse, c'est bon pour la santé!

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum