Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  everalice le Lun 29 Déc 2014 - 15:41

Captive Hearts
Tome 1 : The Captive
de Grace Burrowes

Titre VO : The Captive (Captive Hearts #1)



VO:

Résumé (Traduction everalice) :

Il ne sera jamais libre... à moins de livrer son cœur.

Capturé et torturé par les Français, Christian Severn, Duc de Mercia, survit en se faisant la promesse de se venger de ses tourmenteurs. Avant que le duc ne mette en oeuvre sa version de la justice, Gillian, Comtesse de Grindale, lui rappelle que sa petite fille a beaucoup souffert en son absence et qu'elle a grand besoin de son père...

Gilly a supporté un éprouvant mariage en évitant toute confrontation et en favorisant la paix à tout prix. La dévotion de Christian envers sa fille  et sa gentillesse envers Gilly lui font espérer pouvoir un jour partager un avenir avec lui, car, certainement, lui, entre tous les hommes, détestera la violence sous toutes ses formes. Ce que ne sait pas Gilly, c'est que la bataille pour le cœur de Christian vient de commencer...

Parution VF prévue le 24 février 2016 chez J'ai Lu pour Elle
Collection : Aventures & Passions
avatar
everalice
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 4614
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 48
Localisation : Rennes

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  everalice le Mer 31 Déc 2014 - 16:28

Un an avant la défaite de Napoléon, Christian Severn, duc de Mercia, est fait prisonnier par les Français. Un an d'isolement, en dépit de son rang élevé et de son statut d'officier, un an de souffrances et de tortures, tant physiques que mentales, infligées par un bourreau, Robert Girard, qui sait alterner le chaud et le froid, la douleur et la douceur, le désespoir et l'espoir. A tel point que Christian perd toute capacité de ressentir, et se délite peu à peu en abandonnant tout ce qui a fait de lui un homme, un duc, un puissant et un privilégié. Un seul but cependant l'empêche de lâcher prise, et de se réfugier dans le silence, un but qui le rend fort face à ses bourreaux : la vengeance. Car un jour, son bourreau mourra de sa main, il en est certain.
Lorsque son geôlier le libère à la fin des hostilités, Christian, brisé et incapable de pourvoir à ses plus élémentaires besoins, est en passe d'abdiquer. Victime d'hallucinations, il ne dort plus, ne mange plus et est en proie à de fulgurants accès de panique, sans oublier que sa main gauche, sa main principale, a été meurtrie définitivement lors d'une séance de torture particulièrement éprouvante par les brutes qui gardaient sa prison.
Un soir, une cousine par alliance, Gilliane, se présente à sa porte. Toute en nerveuse volubilité, elle le  convainc de rejoindre au plus vite son domaine familial. Sa fille de 8 ans a en effet besoin de lui, car, éprouvée par les pertes successives de son père disparu, puis de son petit frère et de sa mère qui sont morts l'un après l'autre, elle se retranche peu à peu du monde.
Et pourquoi pas? Pourquoi ne pas se remettre de ses terribles épreuves à l'abri des regards des curieux? Christian obtempère, mas à la seule condition que Gillian fasse office de maîtresse de maison sur son domaine familial. 
La jeune veuve y voit une opportunité, celle de s'occuper, au plus près, d'une petite fille dont elle s'est sentie très proche pendant la disparition de son père. Mais c'est aussi pour elle l'occasion de réfléchir à un avenir bien incertain, car, nouvellement libérée d'un époux âgé qui l'a maltraitée durant huit longues années, elle doit à présent se reconstruire pour donner une nouvelle impulsion à sa vie.
D'une manière un peu miraculeuse, chacun trouve peu à peu en l'autre du réconfort et la force d'aller de l'avant en se reconstruisant un futur pourtant bien obscurci par les terribles épreuves par lesquelles ils sont passés.
Tous deux sont des survivants, tous deux d'anciens captifs encore emprisonnés dans un faisceau de souffrances indicibles dont il leur faudra se libérer, en surmontant le silence et la solitude. Ce qui rend d'autant plus intense cette relation qui les voit se réapproprier leur passé, leur parole, leur estime de soi et leur faculté d'aimer en s'étayant mutuellement. 
Quel tournant dans la bibliographie de Grace Burrowes ! Quelle magistrale évolution ! Voilà une auteur, qui, après avoir édité environ 30 livres en l'espace de quatre ans, a complètement renouvelé et son univers, et son écriture, tout en réussissant à rester extrêmement fidèle à elle-même !
L'histoire de The Captive est très grave, comme on peut s'y attendre à la lecture du résumé. Elle est émaillée de souffrances, de désir de vengeance, de bouffées de désespoir, d'angoisses, et de regrets, sans oublier le sentiment de deuil et de perte qui le parcourt.
Et pourtant, loin de nous confronter page après page à des héros assombris ou aigris, Grace Burrowes réussit à en faire des individus encore capables de désirs, d'espoirs et d'envie d'aimer. Des héros capables de tendresse, emplis d'une douce lumière, que l'on suit pas à pas dans leur cheminement vers le bonheur, côte à côte, puis ensemble, et en parfaite symbiose. Un homme et une femme brisés mais encore debout.
Et les chapitres défilent à toute allure tant on leur souhaite d'enfin saisir à pleine brassée ce bonheur qui leur tend les bras.
Christian est un homme captivant qui force l'admiration, et je n'ai pas pu m'empêcher de faire le rapprochement avec le Christian de Laura Kinsale, un autre duc, celui de Flowers from the Storm, dont le destin est aussi proprement miraculeux après les épreuves terribles qui auraient pu le briser. A tel point que je me suis demandé si Grace Burrowes n'aurait pas voulu faire une sorte de clin d’œil à cette référence ultime en terme de romance historique.
J'ai été très impressionnée par la maturité, à la fois du cheminement psychologique des personnages, mais aussi par la qualité d'écriture, carrément jubilatoire.
Grace Burrowes y a abandonné les petits automatismes qui caractérisaient chacun de ses précédents romans et qui confinaient parfois au maniérisme pour n'en conserver qu les aspects les plus touchants : on se sent toujours au plus près des héros, on se délecte des dialogues, sensibles, spirituels et intelligents, on savoure les instants de douceur, de tendresse, de partage. Tout sonne juste, rien n'est de trop.
Malgré la gravité des sujets, ou la difficulté des scènes évoquées, le ton n'est jamais lourd ou larmoyant. Les sentiments abondent, les scènes d'amour sont toujours à tomber, et les différents sens sont encore mis à contribution, à grand renfort d'images, de perception, de touches et d'impressions. En touches délicates, l'humour est bien présent, et surtout cette fabuleuse tendresse qui caractérise tous les personnages, humains et animaux compris.
Quelle fabuleuse entrée en matière pour une nouvelle série que ce tome-là !
Si on veut se lancer dans Grace Burrowes, il faut garder à l'esprit que cette série précède celle des Windham dont il semble qu'elle soit un sequel. En effet, Devlin St. Just (héros de The Soldier, le tome 2 des Windham), y fait plus qu'une apparition puisqu'il est, pour un temps, compagnon de route de Christian à la fin de la campagne péninsulaire, et qu'on le retrouve ensuite lorsque tous deux sont en Angleterre. The Soldier se déroule donc quelque temps après.
Savoir que le héros du tome 2 n'est autre que le tourmenteur de Christian, Robert Girard, incite d'autant plus à s'en emparer, car il semble bien que Grace Burrowes se soit lancée dans un sacré défi : faire d'un bourreau le héros d'une romance, il faut oser. 
Pour celui-ci, c'est pratiquement la note maximale, en tout cas un vrai coup de cœur ! La fin m'a juste semblé un tout petit peu faible (avec une réaction de Gilly lors du duel un peu too much)...
coeur Evalluation   coeur Evalluation   coeur Evalluation   coeur Evalluation  , 5 / 5
avatar
everalice
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 4614
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 48
Localisation : Rennes

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  Julie-Ambre le Lun 25 Jan 2016 - 18:33

Ajout de la couv !

_________________
avatar
Julie-Ambre
Lady Administratrice
Lady Administratrice

Messages : 9988
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Entre Montréal et le ciel du Nord
Humeur : Busy like a bee...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  Pristi le Lun 25 Jan 2016 - 19:43

Une couverture qui change !
avatar
Pristi
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2811
Date d'inscription : 05/10/2013
Age : 42
Localisation : Seine et Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  Candyshy le Mer 27 Jan 2016 - 10:28

Il me tente beaucoup, je l'ai ajouté dans mes envies de février   cheesygrin
avatar
Candyshy
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 387
Date d'inscription : 19/05/2011
Age : 40
Localisation : derrière mon livre
Humeur : souvent fofolle

http://auboudoirdecandyshy.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  Titia 6575 le Jeu 28 Jan 2016 - 9:16

Moi aussi il me tente beaucoup et l'avis d'Everalice y est pour beaucoup. Et la couverture change de d'habitude!
avatar
Titia 6575
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1524
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 42
Localisation : Face aux Pyrénées
Humeur : Mordue de livres ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  Bookinette le Jeu 28 Jan 2016 - 9:51

Les avis d'Everalice me manquent.... Sad
avatar
Bookinette
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 3493
Date d'inscription : 03/05/2014
Localisation : région de Toulouse
Humeur : ♥ Reyes addict ♥♥ Scott Eastwood addict ♥

http://chezbookinette.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  Titia 6575 le Jeu 28 Jan 2016 - 10:08

@Bookinette a écrit:Les avis d'Everalice me manquent.... Sad
Quelqu'un as de ses nouvelles?
avatar
Titia 6575
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1524
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 42
Localisation : Face aux Pyrénées
Humeur : Mordue de livres ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  Miss Angel le Sam 30 Jan 2016 - 15:50

@Bookinette a écrit:Les avis d'Everalice me manquent.... Sad
Moi aussi Sad ...ses avis si tentant me manquent
avatar
Miss Angel
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1495
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 29
Localisation : à une autre époque
Humeur : heureuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  everalice le Dim 31 Jan 2016 - 9:23

Coucou miss Angel et Bookinette !
Votre petit message me rend toute chose... Vous êtes vraiment adorables, toutes les deux  
C'est plutôt bien de se laisser tenter par Grace Burrowes, car elle mérite qu'on se penche sur son univers ! Après, on peut franchement détester... 
Passant par là, j'en profite pour saluer J'Ai Lu qui se décide enfin à mettre le nez dans cette auteur, histoire de la faire découvrir aux lectrices françaises. En vraie fan, puisque je la lis depuis pas mal de temps, j'ai lu une trentaine de romans de cette très prolifique et plutôt récente auteur. Disons que j'ai sauté de joie lorsque je l'ai vue inscrite au catalogue des futures parutions !
Je la comparerais volontiers à Kristen Ashley, toutes proportions gardées, bien sûr (ouch, j'en connais qui vont bondir devant leur ordi), volet historique, évidemment, avec son côté très exponentiel, ses personnages un peu toujours calibrés de la même manière, et ses intrigues pas toujours très originales. Mais elle s'en approche aussi beaucoup par l'addiction qu'elle peut provoquer. Sa langue, son traitement des personnages, les relations qu'elle instaure entre eux, son souci du détail sensuel, qui tape juste, son tempo, tout cela lui assure une très jolie notoriété et elle est  très largement commentée sur la plupart des forums américains et anglais. Car, soit on la déteste... soit on l'adore ! Ce titre-là, et d'ailleurs la trilogie dans son ensemble, tranche un peu par rapport à ses autres romans (même si ses séries- fleuves des Lonely Lords, des Windham ou celle des MacGregor contiennent aussi de véritables perles). Ils sont beaucoup plus sombres et très très travaillés. Disons qu'elle a gagné en profondeur et en épaisseur.
A chacune de se faire son opinion ! En tout cas, j'ai hâte de voir vos premiers avis !
avatar
everalice
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 4614
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 48
Localisation : Rennes

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  Bookinette le Dim 31 Jan 2016 - 11:29

@everalice a écrit:
Coucou miss Angel et Bookinette !
Votre petit message me rend toute chose... Vous êtes vraiment adorables, toutes les deux  
C'est plutôt bien de se laisser tenter par Grace Burrowes, car elle mérite qu'on se penche sur son univers ! Après, on peut franchement détester... 
Passant par là, j'en profite pour saluer J'Ai Lu qui se décide enfin à mettre le nez dans cette auteur, histoire de la faire découvrir aux lectrices françaises. En vraie fan, puisque je la lis depuis pas mal de temps, j'ai lu une trentaine de romans de cette très prolifique et plutôt récente auteur. Disons que j'ai sauté de joie lorsque je l'ai vue inscrite au catalogue des futures parutions !
Je la comparerais volontiers à Kristen Ashley, toutes proportions gardées, bien sûr (ouch, j'en connais qui vont bondir devant leur ordi), volet historique, évidemment, avec son côté très exponentiel, ses personnages un peu toujours calibrés de la même manière, et ses intrigues pas toujours très originales. Mais elle s'en approche aussi beaucoup par l'addiction qu'elle peut provoquer. Sa langue, son traitement des personnages, les relations qu'elle instaure entre eux, son souci du détail sensuel, qui tape juste, son tempo, tout cela lui assure une très jolie notoriété et elle est  très largement commentée sur la plupart des forums américains et anglais. Car, soit on la déteste... soit on l'adore ! Ce titre-là, et d'ailleurs la trilogie dans son ensemble, tranche un peu par rapport à ses autres romans (même si ses séries- fleuves des Lonely Lords, des Windham ou celle des MacGregor contiennent aussi de véritables perles). Ils sont beaucoup plus sombres et très très travaillés. Disons qu'elle a gagné en profondeur et en épaisseur.
A chacune de se faire son opinion ! En tout cas, j'ai hâte de voir vos premiers avis !
Tu me donnes encore plus envie de la lire, mais j'ai un peu peur de la traduction.... 
Je ne m'en suis toujours pas remise de savoir que les Balogh sont mal traduits Crying or Very sad
avatar
Bookinette
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 3493
Date d'inscription : 03/05/2014
Localisation : région de Toulouse
Humeur : ♥ Reyes addict ♥♥ Scott Eastwood addict ♥

http://chezbookinette.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  Invité le Dim 31 Jan 2016 - 11:36

Encore une tentation qui ne se refuse pas , la couverture sort du lot.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  soso le Mer 2 Mar 2016 - 19:30

Après avoir arrêté de lire des historiques tréééés longtemps( j'avais
fini par me lasser), depuis quelques jours je relis mes chouchous venant
d'auteurs comme Julia Quinn, Sherry Thomas et me revoilà en
amour avec les historiques et prise d'une vraie frénésie .

Après avoir lu l'avis magnifique d'everalice pour ce titre et vu que je recherche des nouveautés, je viens de le commander .


Hâte de le découvrir !
avatar
soso
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 734
Date d'inscription : 26/04/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  everalice le Mer 2 Mar 2016 - 23:54

J'espère que ce titre répondra à tes attentes, Soso  Wink
avatar
everalice
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 4614
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 48
Localisation : Rennes

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  soso le Jeu 3 Mar 2016 - 9:07

calin Merci everalice .
avatar
soso
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 734
Date d'inscription : 26/04/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  soso le Lun 7 Mar 2016 - 15:42

J'ai adoré ! Si je devais comparer, ça me fait beaucoup
penser à Elizabeth Hoyt . C'est original, décalé et ça dénote parmi
les autres historiques . Et à mon avis c'est comme avec Elizabeth Hoyt,
soit on adore, soit on déteste tellement c'est particulier . Moi j'ai trouvé qu'il
y avait plus de profondeur que dans les "historiques" en général, des personnages
fouillés et abimés par la vie .


Je fais partie de celles qui ont adoré . Mais j'avoue que j'ai trouvé la fin un peu
bizarre et précipitée quand même . C'est comme si l'auteur n'avait pas su comment
finir l'histoire ...

Pour moi se sera un : coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation /5

PS : J'ai déjà pré-commander la suite pour avril .
avatar
soso
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 734
Date d'inscription : 26/04/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  calypso le Lun 7 Mar 2016 - 16:48

@soso a écrit: J'ai adoré ! Si je devais comparer, ça me fait beaucoup
penser à Elizabeth Hoyt . C'est original, décalé et ça dénote parmi
les autres historiques . Et à mon avis c'est comme avec Elizabeth Hoyt,
soit on adore, soit on déteste tellement c'est particulier . Moi j'ai trouvé qu'il
y avait plus de profondeur que dans les "historiques" en général, des personnages
fouillés et abimés par la vie .


Je fais partie de celles qui ont adoré . Mais j'avoue que j'ai trouvé la fin un peu
bizarre et précipitée quand même . C'est comme si l'auteur n'avait pas su comment
finir l'histoire ...

Pour moi se sera un : coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation /5

PS : J'ai déjà pré-commander la suite pour avril .


alors moi qui suis fan d'Elisabeth Hoyt, il me le faut rapidement (même si je l'ai mis dans ma wish list depuis un bon moment !)
avatar
calypso
Princesse intrépide
Princesse intrépide

Messages : 1877
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  bbisle le Lun 7 Mar 2016 - 18:54

@calypso a écrit:
@soso a écrit: J'ai adoré ! Si je devais comparer, ça me fait beaucoup
penser à Elizabeth Hoyt . C'est original, décalé et ça dénote parmi
les autres historiques . Et à mon avis c'est comme avec Elizabeth Hoyt,
soit on adore, soit on déteste tellement c'est particulier . Moi j'ai trouvé qu'il
y avait plus de profondeur que dans les "historiques" en général, des personnages
fouillés et abimés par la vie .


Je fais partie de celles qui ont adoré . Mais j'avoue que j'ai trouvé la fin un peu
bizarre et précipitée quand même . C'est comme si l'auteur n'avait pas su comment
finir l'histoire ...

Pour moi se sera un : coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation /5

PS : J'ai déjà pré-commander la suite pour avril .


alors moi qui suis fan d'Elisabeth Hoyt, il me le faut rapidement (même si je l'ai mis dans ma wish list depuis un bon moment !)
Déjà acheté il m'attends au chaud 
avatar
bbisle
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 323
Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 45
Localisation : Ile de la Réunion

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  soso le Lun 7 Mar 2016 - 19:50

J'ai hâte de lire d'autres avis .
J'ai adoré mais rapport aux autres historiques, c'est totalement différent
et original . Donc est-ce que ça va plaire à tout le monde, telle est la question ?
Mais je le recommande chaudement, ne serait-ce que pour se faire son propre
avis .
avatar
soso
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 734
Date d'inscription : 26/04/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  everalice le Lun 7 Mar 2016 - 20:38

Soso, je plussoie  cheesygrin
Je suis si contente qu'il t'ait plu 
avatar
everalice
Déesse de la romance
Déesse de la romance

Messages : 4614
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 48
Localisation : Rennes

http://leslecturesdeveralice.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  soso le Mar 8 Mar 2016 - 9:30

@everalice a écrit:Soso, je plussoie  cheesygrin
Je suis si contente qu'il t'ait plu 
J'ai vraiment hâte de lire le tome 2 maintenant .

Vu le héro ça s'annonce tourmenté .
avatar
soso
Reine de la saison
Reine de la saison

Messages : 734
Date d'inscription : 26/04/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  Pristi le Sam 19 Mar 2016 - 17:29

C'est vraiment une très belle histoire et originale. Christian et Gilly sont vraiment très touchants. Ils sont tous les deux forts et courageux. Il y a beaucoup de non dits, de petits gestes subtils. Ils ont tous les deux soufferts, mais chez Gillian la souffrance est plus dissimulée. C'est un lecture pleine d'émotion, d'espoir et de tendresse.

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation /5
avatar
Pristi
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2811
Date d'inscription : 05/10/2013
Age : 42
Localisation : Seine et Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  Invité le Lun 11 Juil 2016 - 22:38

Christian Donatus Severn, huitième duc de Mercie, qui était en France pendant les guerres napoléoniennes, avec l'armée de Wellington, a été capturé par les Français alors qu'il se baignait dans une rivière, n'étant pas vétu de son uniforme pendant sa saisie, il fut considéré comme un espion, dès lors il ne peut pas bénéficier du droit dû à son rang d'officier et de pair du royaume, prisonnier de guerre détenu en secret dans un château délabré, il est soumis à des tortures abominables pendant près d'un an par ses ennemis afin de lui arracher des secrets militaires; mais ses geôliers n'ont jamais réussi à le briser se murant dans un silence total malgré le sadisme inhumain qu'il a subi aux mains de ses bourreaux et celle de son tortionnaire particulier le colonel Saint Clair Robert Girard.

À la fin de la guerre après la défaite de Napoléon, Christian est libéré par ses ravisseurs et jure qu'il se vengera de l'homme qui l'a si froidement martyrisé, quand enfin, il arrive à rejoindre un camp militaire anglais à Toulouse, Marcus Easterbrook cousin et héritier de Christian, ne reconnaît pas en cet homme décharné hirsute et en loques le "duc disparu" heureusement que le cheval de ce dernier dont Marcus, a pris soin et gardé en sa possession a reconnu son ancien propriétaire ! 

Easterbrook apprend à un Christian désemparé, que pendant sa longue captivité, sa femme Helen et son jeune fils et héritier sont morts, seule sa petite fille Lucy 7 ans est en vie...

Entre-temps  en Angleterre, Lady Gillian, la comtesse de Greendale, est confrontée au soupçon et accusée de la mort de son très vieux et malade mari un être sournois et imbu de lui-même, avec qui elle était mariée depuis huit ans, elle échappe à la pendaison grâce à un avocat talentueux. 

De retour en Angleterre Christian physiquement et mentalement traumatisé par toutes ces terribles épreuves déambule comme un spectre dans sa maison londonienne, incapable de dormir, et même de manger normalement, émacié à cause des privations et désespéré, il ne tient debout qu'à la penser de bientôt se venger du responsable de ses malheurs.

Tard, un soir Lady Gillian, comtesse de Greendale surnommé Gilly se rend chez Christian Severn, ils sont parents par alliance; la défunte épouse de Christian était la cousine de Gillian, cette dernière lui rappelle ses responsabilités et devoirs envers sa fillette, en effet Lucy depuis la disparition de toute sa famille ne parle plus et refuse même de sortir de la nursery.

Christian, incapable de faire face à cette situation ainsi qu'à toutes ses obligations sociales qui est le lot d'un duché, accepte d'aller à son domaine de Severn à condition que la jeune veuve daigne d'être son hôtesse et prend en charge son fief dans le Surrey, la comtesse aimant beaucoup Lucy et désirons s'éloigner des terres de son ancien époux accepte le marché du duc ....

Une très belle romance profonde et quand même assez sombre, avec une intrigue au dénouement imprévu, des personnages secondaires marquants, une histoire d'amour qui grandit au fil des pages entre deux âmes tourmentées captives tous deux d'un passé très douloureux, un cousin diabolique dépourvu de conscience en un mot un premier tome captivant. 

J'ai beaucoup aimé le héros un homme fier courageux doubler d'un père admirable.

Le calvaire de l'héroïne m'a ému aux larmes, marié presque de force à dix-sept à un vieillard abject, elle a fait preuve d'une grande force de caractère, mon seul reproche, c'est sa passivité durant de longues années aux humiliations et aux coups d'un homme pas très intelligent que son âge très avancé aurait dû l'inciter à trouver une solution pour échapper à son enfer, au  lieu de baisser l'échine et subir ses obscénités.


coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation /5

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  ninou-lilou le Mar 12 Juil 2016 - 8:09

Avec des avis pareil, comment ne pas être tentée ? Merci beaucoup les copines Okay
avatar
ninou-lilou
Chroniqueuse mondaine
Chroniqueuse mondaine

Messages : 9929
Date d'inscription : 12/09/2010
Humeur : “You take care of my cop, body and soul.”

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  winry le Lun 28 Nov 2016 - 13:49

@everalice a écrit:
Un an avant la défaite de Napoléon, Christian Severn, duc de Mercia, est fait prisonnier par les Français. Un an d'isolement, en dépit de son rang élevé et de son statut d'officier, un an de souffrances et de tortures, tant physiques que mentales, infligées par un bourreau, Robert Girard, qui sait alterner le chaud et le froid, la douleur et la douceur, le désespoir et l'espoir. A tel point que Christian perd toute capacité de ressentir, et se délite peu à peu en abandonnant tout ce qui a fait de lui un homme, un duc, un puissant et un privilégié. Un seul but cependant l'empêche de lâcher prise, et de se réfugier dans le silence, un but qui le rend fort face à ses bourreaux : la vengeance. Car un jour, son bourreau mourra de sa main, il en est certain.
Lorsque son geôlier le libère à la fin des hostilités, Christian, brisé et incapable de pourvoir à ses plus élémentaires besoins, est en passe d'abdiquer. Victime d'hallucinations, il ne dort plus, ne mange plus et est en proie à de fulgurants accès de panique, sans oublier que sa main gauche, sa main principale, a été meurtrie définitivement lors d'une séance de torture particulièrement éprouvante par les brutes qui gardaient sa prison.
Un soir, une cousine par alliance, Gilliane, se présente à sa porte. Toute en nerveuse volubilité, elle le  convainc de rejoindre au plus vite son domaine familial. Sa fille de 8 ans a en effet besoin de lui, car, éprouvée par les pertes successives de son père disparu, puis de son petit frère et de sa mère qui sont morts l'un après l'autre, elle se retranche peu à peu du monde.
Et pourquoi pas? Pourquoi ne pas se remettre de ses terribles épreuves à l'abri des regards des curieux? Christian obtempère, mas à la seule condition que Gillian fasse office de maîtresse de maison sur son domaine familial. 
La jeune veuve y voit une opportunité, celle de s'occuper, au plus près, d'une petite fille dont elle s'est sentie très proche pendant la disparition de son père. Mais c'est aussi pour elle l'occasion de réfléchir à un avenir bien incertain, car, nouvellement libérée d'un époux âgé qui l'a maltraitée durant huit longues années, elle doit à présent se reconstruire pour donner une nouvelle impulsion à sa vie.
D'une manière un peu miraculeuse, chacun trouve peu à peu en l'autre du réconfort et la force d'aller de l'avant en se reconstruisant un futur pourtant bien obscurci par les terribles épreuves par lesquelles ils sont passés.
Tous deux sont des survivants, tous deux d'anciens captifs encore emprisonnés dans un faisceau de souffrances indicibles dont il leur faudra se libérer, en surmontant le silence et la solitude. Ce qui rend d'autant plus intense cette relation qui les voit se réapproprier leur passé, leur parole, leur estime de soi et leur faculté d'aimer en s'étayant mutuellement. 
Quel tournant dans la bibliographie de Grace Burrowes ! Quelle magistrale évolution ! Voilà une auteur, qui, après avoir édité environ 30 livres en l'espace de quatre ans, a complètement renouvelé et son univers, et son écriture, tout en réussissant à rester extrêmement fidèle à elle-même !
L'histoire de The Captive est très grave, comme on peut s'y attendre à la lecture du résumé. Elle est émaillée de souffrances, de désir de vengeance, de bouffées de désespoir, d'angoisses, et de regrets, sans oublier le sentiment de deuil et de perte qui le parcourt.
Et pourtant, loin de nous confronter page après page à des héros assombris ou aigris, Grace Burrowes réussit à en faire des individus encore capables de désirs, d'espoirs et d'envie d'aimer. Des héros capables de tendresse, emplis d'une douce lumière, que l'on suit pas à pas dans leur cheminement vers le bonheur, côte à côte, puis ensemble, et en parfaite symbiose. Un homme et une femme brisés mais encore debout.
Et les chapitres défilent à toute allure tant on leur souhaite d'enfin saisir à pleine brassée ce bonheur qui leur tend les bras.
Christian est un homme captivant qui force l'admiration, et je n'ai pas pu m'empêcher de faire le rapprochement avec le Christian de Laura Kinsale, un autre duc, celui de Flowers from the Storm, dont le destin est aussi proprement miraculeux après les épreuves terribles qui auraient pu le briser. A tel point que je me suis demandé si Grace Burrowes n'aurait pas voulu faire une sorte de clin d’œil à cette référence ultime en terme de romance historique.
J'ai été très impressionnée par la maturité, à la fois du cheminement psychologique des personnages, mais aussi par la qualité d'écriture, carrément jubilatoire.
Grace Burrowes y a abandonné les petits automatismes qui caractérisaient chacun de ses précédents romans et qui confinaient parfois au maniérisme pour n'en conserver qu les aspects les plus touchants : on se sent toujours au plus près des héros, on se délecte des dialogues, sensibles, spirituels et intelligents, on savoure les instants de douceur, de tendresse, de partage. Tout sonne juste, rien n'est de trop.
Malgré la gravité des sujets, ou la difficulté des scènes évoquées, le ton n'est jamais lourd ou larmoyant. Les sentiments abondent, les scènes d'amour sont toujours à tomber, et les différents sens sont encore mis à contribution, à grand renfort d'images, de perception, de touches et d'impressions. En touches délicates, l'humour est bien présent, et surtout cette fabuleuse tendresse qui caractérise tous les personnages, humains et animaux compris.
Quelle fabuleuse entrée en matière pour une nouvelle série que ce tome-là !
Si on veut se lancer dans Grace Burrowes, il faut garder à l'esprit que cette série précède celle des Windham dont il semble qu'elle soit un sequel. En effet, Devlin St. Just (héros de The Soldier, le tome 2 des Windham), y fait plus qu'une apparition puisqu'il est, pour un temps, compagnon de route de Christian à la fin de la campagne péninsulaire, et qu'on le retrouve ensuite lorsque tous deux sont en Angleterre. The Soldier se déroule donc quelque temps après.
Savoir que le héros du tome 2 n'est autre que le tourmenteur de Christian, Robert Girard, incite d'autant plus à s'en emparer, car il semble bien que Grace Burrowes se soit lancée dans un sacré défi : faire d'un bourreau le héros d'une romance, il faut oser. 
Pour celui-ci, c'est pratiquement la note maximale, en tout cas un vrai coup de cœur ! La fin m'a juste semblé un tout petit peu faible (avec une réaction de Gilly lors du duel un peu too much)...
coeur Evalluation   coeur Evalluation   coeur Evalluation   coeur Evalluation  , 5 / 5
Rien à ajouter, sinon que si vous avez aimé La légende des quatre soldats d'Elizabeth Hoyt, foncez lire Le Captif !
@everalice : Flowers of the storm, quel livre étonnant ! et passionnant.
avatar
winry
Impératrice des passions
Impératrice des passions

Messages : 2584
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 45
Localisation : marseille
Humeur : en plein déménagement, vivement la fin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coeurs Captifs - Tome 1 : Le Captif de Grace Burrowes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum