Le garçon qui voulait rendre le monde plus beau de Chris Verhoest

Aller en bas

Le garçon qui voulait rendre le monde plus beau de Chris Verhoest

Message  Lena Polskaia le Jeu 3 Sep 2015 - 19:30

Le garçon qui voulait rendre le monde plus beau
de Chris Verhoest



Alexan Edition.

Résumé :


Noal est menuisier. Un jour, il accompagne son patron afin d'effectuer des réparations chez un vieil homme.
Celui-ci vit seul avec son petit-fils, Maximilien, un jeune homme à l'intelligence dite limitée depuis que ses parents l'ont battu, alors qu'il n'était qu'un bébé.
Mais Maximilien possède un don magnifique, lié à son imaginaire hors du commun:
il rend le monde plus beau avec ses idées à lui, rien qu'à lui.
Comment Noal pourrait-il ne pas succomber? Mais le monde, lui, est-il prêt à accepter cet amour ?


Mon avis :


Voilà une très belle romance, tendre et poétique comme l'âme de Max. Max est un jeune homme différent des autres. Ni idiot, ni enfant dans un corps d'homme, mais un peu cassé dans sa tête, qui enferme les mauvaises choses dans des bulles, et veut voir le monde comme un lieu de magie et de beauté. Dès le premier regard, Noal le jeune ébéniste sérieux et pragmatique est séduit par ce jeune homme si beau et solaire, par sa fantaisie et son don pour faire du monde un royaume enchanté. Un royaume où il voudrait bien sa place, tout en étant inquiet et troublé de ce qu'il ressent. Car Max lui confirme sans le vouloir ce qu'il craignait au fond de lui, qu'il préfère les hommes. Admettre qu'il est gay, accepter d'aimer Max, un garçon handicapé mental, assumer le regard que les autres porteront sur lui, sur eux, ce n'est pas chose facile. Ce roman est le récit du chemin de Noal vers Max, puis celui de ce jeune couple qui se forme, se cherche, s'aime et se blesse parfois. Pas de grands drames cette fois, l' auteur nous épargne un peu plus qu'à son habitude, mais sait tout autant nous garder captifs de ce joli couple, qui va devoir apprendre et grandir aux travers de quelques épreuves, mais entouré d'amitié et d'affection aussi. Noal devra se confronter d'abord à ses propres peurs, à sa famille, mais aussi à la réalité du handicap de Max, à ses crises, et sa capacité à s'enfermer dans son monde en ne laissant plus personne l'atteindre. Tandis que Max, face à la stupidité et la méchanceté de certaines personnes, va se heurter si douloureusement à la réalité qu'il en perdra la capacité d'en voir la beauté et de la sublimer. Lui aussi devra apprendre, d'une certaine manière, apprendre à ouvrir son cœur, à baisser le pont levis pour laisser entrer l'homme qui l'aime, et lui faire confiance pour qu'à force de patience et d'amour, il l'aide de nouveau à rendre le monde plus beau. J'ai été sous le charme de ce récit, sous le charme de Max, du début à la fin de ma lecture. Pas de larmes cette fois ci, (enfin, pas trop! ) mais beaucoup d'émotions et de tendresse. Et un constat doux amer en refermant le livre : comme Max, nous avions tous en nous la capacité de rendre le monde plus beau, de voir des diamants dans les gouttes de pluie, d'être les princes de notre royaume. Qu'en avons nous fait ? Est-ce que grandir, c'est perdre sa magie ? Heureusement qu'il reste celle des mots...

coeur Evalluation: coeur Evallua: coeur Evallua: coeur Evallua,5/5
avatar
Lena Polskaia
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 242
Date d'inscription : 25/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum