Je suis ta rédemption de Chris Verhoest

Aller en bas

Je suis ta rédemption de Chris Verhoest

Message  Isatis le Ven 9 Jan 2015 - 18:51

Je suis ta rédemption
de Chris Verhoest



Résumé:

Après que Richard ait appris qu'Andrea, son fils hémiplégique, si précieux à ses yeux, était aussi gay, il s'est investi pour créer le Nid, un centre d'accueil pour jeunes homosexuels en difficulté, qu'il s'agisse de rejet familial ou de harcèlement dans un cadre professionnel. Quand Amos, un jeune bagarreur, provocateur et dealeur arrive au Nid, Richard est inquiet. Le jeune homme ne va-t-il pas semer la zizanie dans la structure ? Et lorsque son fils tombe amoureux du rebelle, Richard a l'impression que son monde s'écroule. Et si le rôle d'Andrea était tout simplement de ramener Amos sur le droit chemin ? Et ... vers l'amour ?

Sortie le 7 janvier 2015 aux Editions Alexan

_________________

“I used to be an angry, lonely prick. Then I met a guy with four amazing kids and more issues than the Sports Illustrated back catalog and boom—happiness.”  “Boom, happiness?”  “Okay, boom. Boom. More booms. A mushroom cloud. Then happiness.” Cherish, Tere Michaels
avatar
Isatis
Lady Modératrice Junkiebook
Lady Modératrice Junkiebook

Messages : 8645
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 38
Localisation : Le Sud!!!
Humeur : Evan & Matt addict ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis ta rédemption de Chris Verhoest

Message  Lena Polskaia le Ven 9 Jan 2015 - 21:53

Voilà une romance contemporaine que j'attendais depuis longtemps, et je ne suis pas déçue. 
Andréa est un jeune homme handicapé. De l'accident de voiture qui a coûté la vie à sa mère, il a gardé de lourdes séquelles. Hémiplégique à l'âge de 14 ans, il s'est battu comme un beau diable, courageux, déterminé, pour parvenir à se servir de son côté raide, à remarcher, à se servir de son bras, à parler presque normalement. Il dirige sa vie d'une main de fer, et dans sa lutte pour l'autonomie, il ne laisse jamais personne l'approcher. 
Amos quant à lui est un orphelin passé de familles d'accueil en foyers, et qui a vécu dans la rue depuis ses 17 ans. Il a fait ce qu'il fallait pour survivre durant ses années de marginal, il a vécu des choses très difficiles, il est plein de colère et de défi. 

Ces deux jeunes gens se rencontrent au Nid, l'association fondée par le père d'Andréa, Richard (sur le modèle du Refuge). Ils se plaisent, s'attirent, se cherchent, et très vite (un peu trop vite), tombent amoureux. Ils s'aiment comme on s'aime à 20 ans, follement. Dans leur jardin d'Eden, ils se découvrent et s'apportent mutuellement ce qui leur manquait. Dans les bras d'Amos, Andréa se sent normal, accepté, chéri, et pour la première fois s'autorise à se reposer sur quelqu'un. Quand à Amos, il réapprend la confiance, le bonheur, il s'autorise à être doux et tendre pour lui, et pour la première fois, espère un futur. Mais le passé d' Amos le rejoint, et c'est Andréa qui en paiera le prix. Comme un retour en arrière, le voilà de nouveau dans un fauteuil roulant, le bénéfice de ses dures années de rééducation envolé ! Fatigué, plein de doutes, le courageux Andréa sombre dans la dépression. Amos saura-t-il être sa rédemption tout comme Andréa a été la sienne ? 

J'ai beaucoup aimé cette belle romance contemporaine, à la fois fraiche et forte. Les personnages, tout à fait touchants, agaçants parfois aussi, auxquels on s'attache. Le rôle important joué par Richard, le père d'Andréa, qui saura malgré son amour profond pour son fils et ses inquiétudes, le voir devenir un homme sans interférer dans son histoire, aider Amos sans lui en imposer, et réapprendre à être un homme et plus seulement un père. 
J'ai aimé aussi qu'une fois de plus, l'auteur ne nous amène pas là où on l'attendait. Il aurait été facile avec un tel scénario de jouer dans le registre de l'émotionnel, voir du larmoyant. Mais pas du tout ! Bien sûr, il y a des moments forts en émotion, et j'ai eu les larmes aux yeux une ou deux fois. 
Toutefois, on est pas dans la compassion pour ces deux garçons brisés, l'un physiquement, l'autre moralement... car ce sont deux combattants. Amos a survécu à tout ce qu'il a traversé, en gardant son âme, il lui manquait juste un peu d'espoir, un but, pour laisser définitivement son passé derrière lui, et Andréa le lui donne. Quand à Andréa, c'est un guerrier, qui se bat contre son corps blessé, contre le regard apitoyé ou méprisant des autres, pour avoir une vie normale. Les deux ont leurs moments de faiblesse, comme tout un chacun, mais ils sont forts. Le défi sportif et militant qu'ils relèvent tous les deux, ensemble, est à l'image de leur vie, et du futur qu'ils choisissent : être à deux, se battre, aller jusqu'au bout et vaincre. Un beau message, qui nous laisse le sourire aux lèvres à la fin de l'histoire. 

coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation coeur Evalluation ,6/5
avatar
Lena Polskaia
Danseuse émérite
Danseuse émérite

Messages : 242
Date d'inscription : 25/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum